COMMON GROUND : L’entraînement individuel au premier plan

Larger image Des CH-146 Griffon étaient aussi de l’entraînement. Photo - Cpl Peter Ford, BS 5 Div CA Gagetown

Par Simon Leblanc, journal Adsum

Pour le 12e Régiment blindé du Canada (12 RBC), COMMON GROUND, qui se tient au Centre d’instruction au combat de Gagetown du 12 au 26 novembre, représente une première opportunité depuis plusieurs années de démontrer sa capacité de commandement.

Comme l’explique le capitaine-adjudant du 12 RBC, capitaine Sébastien Millette, c’est l’unité blindée du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada (5 GBMC) qui, grâce à un groupement tactique (GT), mène COMMON GROUND.

«Il s’agit d’une excellente opportunité pour nous de montrer notre savoir-faire et de travailler sur le terrain en tant que capacité de commandement et contrôle interarmes», a commenté le Capt Millette en entrevue téléphonique avec l’Adsum.

Au même titre que MAPLE RESOLVE qui, au printemps, est l’exercice principal de l’Armée canadienne (AC) en ce qui concerne l’entraînement collectif, COMMON GROUND se concentre sur l’entraînement individuel des étudiants des écoles militaires.

«Une des priorités du commandant de l’AC est axée sur l’entraînement individuel», précise le Capt Millette.

Voici donc pourquoi plus de 1200 soldats, dont la plupart proviennent du 5 GBMC, se sont dirigés vers Gagetown cet automne.

Après un amalgame de simulations informatiques, de cours en salle de classe et de formations pratiques, les futurs leaders de l’AC sont venus à Gagetown pour valider leur formation à l’aide d’un entraînement réaliste. COMMON GROUND s’assure que les militaires des Forces armées canadiennes soient prêts à travailler au sein d’une grande équipe dans un contexte opérationnel.

«L’Armée est une équipe. Une équipe constituée de militaires de la Force régulière, de réservistes et de civils qui travaillent tous vers l’atteinte d’objectifs communs : protéger les Canadiens et contribuer au maintien de la paix et de la sécurité dans le monde. L’exercice COMMON GROUND a été conçu pour mener un entraînement qui rend ces objectifs plus concrets», souligne par voie de communiqué le commandant de l’École de la tactique, lieutenant-colonel Robbin Dove, à la Base de soutien de la 5e Division du Canada de Gagetown (BS 5 Div CA Gagetown).  

En plus de l’École de la tactique, qui donnait des cours de commandant d’équipe de combat, de commandant de compagnie d’infanterie débarquée et de commandant d’escadron blindé de la Réserve, l’École du Corps blindé royal canadien et l’École d’infanterie étaient sur place. L’École du Corps blindé royal canadien s’est chargée de former les sergents-majors d’escadron et les chefs de troupe blindée. Du côté de l’infanterie, des cours de commandant de détachement de tireurs d’élite, de tireur d’élite avancé, de perfectionnement pour officiers d’infanterie et de patrouilleur de reconnaissance avancé étaient donnés.

En plus des membres du 12 RBC, le 5 GBMC était représenté par des soldats du 2e Bataillon, Royal 22e Régiment, du 3e Bataillon, Royal 22e Régiment, du 5e Régiment d'artillerie légère du Canada, du 5e Régiment du génie de combat et du 5e Bataillon des services. 

<< Back to home page