Capitaine Jacques : l’une des 100 femmes les plus influentes au Canada

Larger image Le capitaine Véronique Jacques est l’une des 100 femmes les plus influentes du Canada. Photo - Gracieuseté

Par Simon Leblanc, journal Adsum

Le 24 novembre 2016, lors d’un gala du réseau de femmes exécutives WXN tenu au Metro Toronto Convention Centre, le capitaine Véronique Jacques, ingénieure de combat dans les Forces armées canadiennes (FAC), a été nommée l’une des 100 femmes les plus influentes au Canada.

Celle qui est actuellement en poste en tant que commandant adjoint des opérations immobilières à Saint-Jean-sur-Richelieu a notamment été honorée pour son implication au sein de l’opération SOPRANO. Elle était l’unique femme d’un contingent de 10 membres des FAC déployé en Afrique de l’Est pour protéger les civils, surveiller les manquements aux droits de la personne, créer des conditions permettant d’offrir de l’aide humanitaire et soutenir la mise en place d’une entente de cessation des hostilités. Le tout s’exécutait au sein de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud.

«Je suis très contente d’avoir pu représenter les FAC parmi les 100 femmes nommées. Je ne m’y attendais pas du tout», a indiqué le Capt Jacques lors d’une entrevue téléphonique avec le journal.   

Elle a précisé que son implication au sein de la communauté civile, son bénévolat et le métier non traditionnel qu’elle occupe sont d’autres raisons qui expliquent cette nomination. Le Capt Jacques est d’ailleurs la seule militaire du Québec dans cette brochette de femmes d’exception pour l’année 2016. Une autre militaire canadienne est sortie du lot, le lieutenant-général Christine Whitecross.

Lancé en 2003, les Prix Top 100 du réseau de femmes exécutives WXN célèbrent les incroyables réalisations des femmes cadres les plus influentes au Canada ayant su faire entendre leur voix, faire tomber les obstacles, habiliter les minorités silencieuses et paver la voie pour la prochaine génération.

C’est d’ailleurs ce que fait Capt Jacques depuis qu’elle a obtenu cette nomination : «Ce prix me donne l’opportunité de représenter les FAC comme femme dans un métier non traditionnel et d’en parler lors de conférences».

Devant le public, elle explique entre autres son parcours atypique en tant que femme et comment il est possible, peu importe le genre, de réaliser ses rêves. «On peut accomplir ce que l’on veut dans la vie quand on y met les efforts nécessaires», martèle-t-elle.   

Une femme de défi

Native de Beloeil, le Capt Jacques s’est lancée dans le monde militaire en 2005. Elle était à la recherche de défis et d’opportunités de développement professionnel et personnel.  

Dès cet été, elle sera mutée au 5e Régiment du génie de combat (5 RGC) de la Base Valcartier.

La future membre du 5 RGC souhaiterait être de nouveau déployée dans une mission de maintien de la paix un jour. Elle compte également poursuivre ses engagements bénévoles et organiser des collectes de fonds comme celle qu’elle a mise sur pied à Djouba, la capitale du Soudan du Sud, pour remettre des cadeaux aux orphelins.  

<< Back to home page