Programme Journey : vague de changements positifs en approche

Larger image Le Mgén Eldaoud a répondu à toutes les questions des militaires présents, et ce, pendant près d’une heure.

Par Édouard Dufour, journal Adsum

C’est dans l’auditorium du 5eBataillon des services (5 Bon Svc) que plusieurs centaines de militaires ont eu un avant-goût du programme Journey (Cheminement), visant à créer une nouvelle politique d’accompagnement des militaires par les Forces armées candiennes (FAC), et ce, tout au long de leur carrière.

Pour cette occasion, le major-général Nicolas Eldaoud, en visite spéciale d’Ottawa le 22 janvier, a vulgarisé les orientations futures de la chaîne de commandement des FAC. Tout changement institutionnel exige beaucoup de temps. Ces propositions sont au stade embryonnaire. Leur implantation devrait débuter dans un délai allant de deux à six ans.

«Prendre soin des membres» est la pierre d’assise du programme Journey, selon le Mgén Eldaoud. Celui-ci a ouvert des pistes de réflexion lors de sa présentation, tout en précisant que «les sondages réalisés auprès des membres» ont été très utiles pour bien cerner leur réalité. Sans qu’il n’y ait actuellement d’annonce officielle, plusieurs idées porteuses de changements émergent. L’objectif sera d’améliorer la rétention de militaires au sein des FAC. La bonification des revenus alloués pour les affectations des militaires à travers le pays, mais également de celles des troupes pouvant être «déployées sans contrainte en mission», ont été des incitatifs présentés par le Mgén Eldaoud.

L’évolution des dynamiques familiales des militaires au cours des dernières années est une autre préoccupation des FAC. Les modes de vie changeant constamment, le Mgén Eldaoud a fait état de l’importance pour les familles militaires de bénéficier de «deux salaires annuels». Il a alors fait mention de l’amélioration des services d’aide à l’emploi pour les conjoints et conjointes de militaires nouvellement relocalisés.

Dans un contexte où l’éducation est une prérogative de chaque province du Canada, les FAC envisagent de faciliter «la reconnaissance des compétences des enfants de militaires». Des ententes devraient être négociées à cet effet, permettant d’assurer un cheminement scolaire stable pour ces jeunes appelés à suivre les mutations de leurs parents. «La bonification du service de garderie sur les bases» est aussi envisagée. 

Flexibilité

Des mesures additionnelles sont en préparation pour favoriser la rétention des militaires souhaitant contribuer à la mission de défense du Canada. Le Mgén Eldaoud a abordé l’idée d'instaurer une plus grande flexibilité en ce qui concerne l’horaire de travail des militaires. Ceux-ci pourraient bénéficier d’horaires «mieux adaptés à leur réalité».

La reconnaissance de la contribution des militaires envers leur pays est aussi un enjeu central du programme Journey. Le Mgén Eldaoud a fait mention de la possibilité pour un militaire «détenant plusieurs années d’expérience», mais ayant quitté ses fonctions, de voir immédiatement reconnaître ses compétences, sans devoir se présenter à un bureau de recrutement, lors d’une éventuelle réintégration des FAC. La possibilité de faire identifier l’appartenance à la communauté militaire sur les permis de conduire des membres, une initiative qui pourrait permettre de mobiliser rapidement les services offerts aux militaires, en cas d’accidents ou de situations particulières, a aussi été présentée par le Mgén Eldaoud. Celui-ci a tenu à rappeler que la nouvelle politique de la défense du Canada, présentée en juin 2017, consacre un chapitre complet sur son personnel. Il s’agit d’une première fois «symbolique», selon le Mgén Eldaoud. << Back to home page