Championnat national de hockey : les Lions juniors passent à l’histoire

Larger image En finale, les joueurs de l’équipe junior ont savouré une victoire bien méritée.

Par Édouard Dufour, Journal Adsum

Les Lions de Valcartier ont marqué une page d’histoire en remportant le 8 mars le championnat national de hockey qui se déroulait à Borden. Depuis la création de ce tournoi, en 1968, cette équipe est la première à l’échelle du pays à gagner la compétition après avoir refusé d’utiliser son privilège de repêcher les meilleurs joueurs parmi les équipes vaincues lors des régionaux.

«Je suis honoré d’avoir pu être l’entraîneur de ce groupe exceptionnel de joueurs», explique d’entrée de jeu le capitaine Bernard (Bernie) Lafontaine, qui vient d’obtenir une troisième victoire au national à la tête de l’équipe junior de la Base Valcartier. En dépit d’un horaire compliqué par les exercices de la montée en puissance du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada, les joueurs de l’équipe junior se sont entraînés avec intensité, au rythme de trois séances par semaine, depuis leur victoire au championnat régional.

Les Lions ont fait rayonner la Base Valcartier à l’échelle du pays avec de solides performances, lors du championnat national. «Les joueurs ont utilisé leur intensité et leur rapidité pour contrôler toutes les facettes du jeu et forcer l’adversaire à commettre des erreurs», relate l’entraîneur. «Ils ont joué avec une grande confiance et une éthique de travail impeccable».

Lors de cette compétition nationale, les Lions ont creusé à deux reprises un écart de sept buts d’avance sur leurs rivaux, permettant à l’horloge de ne pas s’arrêter entre les arrêts de jeux. Ils ont aussi mitraillé l’un des gardiens adverses avec 53 lancers, lors d’une même partie, en plus de n’accorder qu’un seul but en infériorité numérique, et ce, dans l’ensemble du tournoi.

«Les joueurs patinaient avec la fierté de défendre les couleurs de la seule équipe junior francophone au Canada. Nos recrues ont aussi excellé en s’intégrant parfaitement au groupe», mentionne avec fierté le Capt Lafontaine. Celui-ci souligne, à titre d’exemple, la performance remarquable du soldat Francis Ouellet, membre du 2e Bataillon, Royal 22e Régiment, qui a marqué à 11 reprises, au cours du tournoi.

Finale épique

Les partisans rassemblés pour la finale ont eu droit à une lutte mémorable entre l’équipe de la Base Valcartier et celle de Petawawa. L’entraîneur Lafontaine a rallié ses joueurs lors d’un temps d’arrêt salvateur, au moment où ceux-ci tiraient de l’arrière 5 à 3, au début de la troisième période. Il leur a alors rappelé qu’ils disposaient de «tous les outils nécessaires» pour espérer l’emporter, tout en réitérant la confiance qu’il avait en eux. Les guerriers de Valcartier se sont ensuite fait violence pour amorcer une poussée in extremis magistrale, sans riposte, de quatre buts. C’est donc par la marque finale de 7 à 5 que s’est conclu le championnat national 2018 en faveur de Valcartier.

Travail à long terme

Bernie Lafontaine affirme que cette performance n’est qu’un début pour l’équipe de Valcartier. Le coach planifie une progression à long terme pour cette équipe qui s’échelonnera sur une période de cinq ans. Ce plan comportera «des entraînements spéciaux pendant la période morte, de la formation théorique et l’ajout ponctuel de nouveaux joueurs au noyau solide de vétérans existant». «Je tiens à remercier la chaîne de commandement qui permet aux joueurs de venir s’entraîner, mais aussi les membres de l’équipe des PSP, comme Simon Toupin, Martin Dubé et Alexandre Bernard-Ranou, qui nous offre un soutien des plus appréciés», conclut le Capt Lafontaine.

<< Back to home page