Nouvelles infrastructures modernes pour le 35 GBC et le 430 ETAH

Larger image Jean Yves Duclos, le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, a souligné l’ouverture du nouveau bâtiment du 35 RGC.

Par Édouard Dufour, Journal Adsum

Au nom du ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan, Jean‑Yves Duclos, le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, et Joël Lightbound, député de Louis-Hébert, ont pris part à la cérémonie d’inauguration du nouveau manège militaire du 35e Régiment du génie de combat (35 RGC), à Sainte-Foy, le 6 juillet. La construction d’un bâtiment de logistique pour le 430e Escadron tactique d’hélicoptères (430 ETAH) de la Base Valcartier a aussi été soulignée.

Le nouveau manège militaire de 4000 mètres carrés offre au 35 RGC l’espace nécessaire pour s’entraîner et mener des opérations de façon efficace. Le bâtiment de deux étages renferme des aires d’entreposage, des bureaux, des salles de classe et un terrain de parade. Cette construction a nécessité un investissement de 22 millions de dollars.

L’escadrille de soutien logistique du 430eEscadron tactique d’hélicoptères (430 ETAH) voit pour sa part poindre à l’horizon une refonte majeure de son environnement de travail. Logée depuis plusieurs années dans des roulottes temporaires, l’escadrille bénéficiera, dès 2022, d’un nouveau bâtiment. Cet investissement totalise 11,5 millions de dollars.

«Avec les années, l’ampleur des responsabilités de l’escadrille a beaucoup augmenté. Les missions sont plus nombreuses, les véhicules sont plus larges et notre personnel s’est accru», explique l’adjudant Jason Bell. L’équipe est maintenant composée d’une quarantaine de personnes. Elle comporte, notamment, des mécaniciens, des cuisiniers et des chauffeurs.

Le lieu d’entreposage actuel de l’équipement de l’escadrille, le bâtiment 621, est désuet. «Cette bâtisse a été construite dans les environs des années 70. Son avenir est encore incertain», indique l’Adj Bell. «Nos équipements de travail sont déjà de bonne qualité. Le nouveau bâtiment nous assurera cependant une plus grande efficacité, une meilleure communication et un gain important en temps», ajoute-t-il.

À l’heure actuelle, les fondations du nouveau bâtiment sont solidement ancrées au sol. Les travaux s’intensifieront grandement au cours des prochains mois, jusqu’à la prise de possession du bâtiment. Celui-ci permettra d’unifier tous les membres de l’escadrille sous un même toit, pour la première fois depuis 25 ans.

Six garages de maintenance des véhicules, tous interconnectés, seront construits en plein cœur de la nouvelle structure. Chacun des garages offrira une surface de travail d’une longueur de 16 mètres. L’un des garages servira à la réparation des véhicules de ravitaillement. Afin d’éviter tout risque de propagation d’un incendie majeur provenant de cette zone de travail, une membrane étanche et ininflammable y sera installée. Un système de gicleurs à mousse, semblable à celui qui est installé sur certains hélicoptères, est également prévu dans les plans.

Commodités additionnelles

Le nouveau bâtiment sera doté d’une salle de repos pour les chauffeurs, d’une fenestration favorisant l’apport de lumière naturelle, en plus d’être entièrement climatisé.

Le quartier-maître sera séparé des bureaux qui se trouveront à proximité pour éviter que les rafales hivernales s’infiltrent ailleurs pendant les livraisons de matériel. «Nous avons hâte de travailler tous ensemble dans le même bâtiment. Le nouveau bâtiment contribuera à renforcer l’esprit d’équipe!», se réjouit le caporal André Gravel, BPR pour les bâtiments de l’escadrille.

<< Back to home page