De la visite suédoise au Centre de la famille Valcartier

Agrandir l'image Vétéran de l’armée suédoise, Andreas Philipsson est le directeur exécutif de la Soldiers Homes Association de Suède. Photo - Simon Leblanc, Adsum

Par Simon Leblanc, journal Adsum

Les vétérans et la transition entre la vie militaire et civile étaient au cœur des discussions au Centre de la famille Valcartier (CFV), du 11 au 14 octobre. L’établissement accueillait une délégation suédoise de sept personnes afin d’échanger sur les différents enjeux de la vie militaire.

Pour le directeur exécutif de la Soldiers Homes Association de Suède, Andreas Philipsson, il s’agit d’une deuxième visite au Centre de la famille Valcartier. Les deux organisations sans but lucratif (OSBL) collaborent depuis près de 10 ans et s’entraident dans le développement de leurs ressources pour les militaires et les membres de leur famille.  

Comme l’explique M. Philipsson, l’objectif de la visite était d’aborder la question des vétérans et la transition entre la vie militaire et civile. Un des membres de la délégation, Jan Grimell, chercheur et étudiant à la Vrije Universiteit Amsterdam aux Pays-Bas, était d’ailleurs sur place pour présenter une étude sur le sujet (voir texte plus haut). La transition du militaire au civil a été abordée sous plusieurs aspects, des répercussions psychosociales en passant par l’acquisition de nouvelles aptitudes jusqu’à l’aide à l’emploi.

Échange et apprentissage

Ce genre d’échange entre la Soldiers Homes Association de Suède et le CFV permet d’apprendre sur les différentes façons de faire de chacun.

Pour sa part, Andreas Philipsson est impressionné par la réalité à Valcartier. En plus de souligner la collaboration étroite du CFV avec la chaîne de commandement, il aime les programmes en place et compte s’en inspirer pour son organisation. «Il y a une palette unique de services pour les familles de Valcartier, et ce, au sein d’un même établissement», affirme-t-il.

M. Philipsson a d’ailleurs déjà emprunté quelques idées au CFV qu’il a mises en place en Suède comme les salles de jeux pour les enfants et un réseau d’activités favorisant les échanges entre les conjointes de militaires.

La directrice générale du CFV, Marie-Claude Michaud, précise que sa collaboration avec la Soldiers Homes Association date de 2009. «Je ne pensais pas que la relation entre nos organisations allait durer aussi longtemps. C’est très intéressant de les recevoir ici et d’apprendre autant de nos similitudes que de nos différences», affirme-t-elle.   

À noter que la Soldiers Homes Association est un OSBL qui date de 1876. Cette association regroupe 17 maisons indépendantes qui développent un concept de soutien destiné aux militaires, aux vétérans et aux familles militaires. 

<< Retour à la page d'accueil