Une championne du monde de karaté au 430 ETAH

Agrandir l'image M2 Tammy Samson est championne du monde de la WKC en kata armé créatif. Photo - Gracieuseté

Par Simon Leblanc, journal Adsum

La cuisinière du 430e Escadron tactique d’hélicoptères (430 ETAH), maître de 2e classe Tammy Samson, a réussi un exploit dont bien peu de personnes peuvent se vanter. Dès sa première présence au Championnat du monde de la World Karate & Kickboxing Commissions (WKC), elle est devenue championne du monde dans la discipline du kata armé créatif.

La compétition, qui se tenait du 29 octobre au 4 novembre, à Dublin en Irlande, accueillait les meilleurs athlètes de karaté et de kickboxing du monde.

C’est grâce à un parcours sans faille que M2 Samson a remporté sa médaille d’or, la première pour une élève des Studios Unis de Val-Bélair en karaté à l’international. Le 31 octobre, lors de la ronde éliminatoire, c’est sans difficulté que la karatéka s’est temporairement hissée au sommet du classement.

«J’étais très nerveuse. Je savais que c’était une compétition internationale et il y avait beaucoup de monde pour me regarder», décrit-elle. Quelques jours plus tard, cette nervosité n’était plus. C’est avec sérénité qu’elle a effectué sa routine finale, le 3 novembre. «À ce moment-là, j’avais confiance en moi et le stress était complètement tombé. Ma concentration était à son maximum», ajoute M2 Samson.

Ce focus, elle en avait besoin. Son entraîneur, Samuel Gagnon, quadruple champion du monde de karaté, lui avait préparé une routine compliquée pour l’occasion. C’est cependant cette complexité liée à une exécution parfaite qui a procuré à M2 Samson un score final de 9,99 sur 10 et le titre de championne du monde. 

«Je suis extrêmement fière. C’était spécial d’être sur la première marche du podium et d’entendre notre hymne national jouer. C’était le plus gros défi de ma vie et je l’ai accompli», déclare la militaire de 42 ans.  

M. Gagnon, instructeur d’arts martiaux aux Studios Unis de Val-Bélair et mentor de M2 Samson depuis maintenant cinq ans, est très fier du travail accompli par son élève. La discipline et la détermination ont été des gages de succès pour M2 Samson, qui pratique le karaté depuis l’âge de 14 ans.

«Elle est la preuve qu’il n’est jamais trop tard pour accomplir ce que l’on veut dans la vie», avait affirmé Samuel Gagnon à l’Adsum, lors d’une rencontre pour un précédent article.

La cuisinière du 430 ETAH n’entend pas s’arrêter là. Les championnats provinciaux (février) et nationaux (mai) s’en viennent et elle souhaite se requalifier pour une autre compétition internationale de la WKC. 

<< Retour à la page d'accueil