Lions vétérans : Quatrième présence au Championnat national confirmée

Agrandir l'image Les Lions de Valcartier vétérans ont mis la main sur un quatrième titre régional de la région du Québec. Photo - Avr Desiree T. Bourdon, Centre d’imagerie des Forces canadiennes

Par Simon Leblanc, journal Adsum

Après une victoire des Lions juniors et des Lionnes au régional de Valcartier, voilà que les Lions vétérans les ont imités lors du régional de la région du Québec, du 23 au 26 janvier à Ottawa. Ainsi, l’équipe se qualifie pour une quatrième année de suite au Championnat national de hockey des vétérans.

Nouvel entraîneur, nouveau règlement faisant passer le minimum d’âge de 35 à 40 ans et huit nouveaux joueurs. Ces changements ont donné du fil à retordre aux Lions en début de tournoi, explique l’entraîneur-chef, adjudant Ghislain Simard, du 2e Bataillon, Royal 22e Régiment (2 R22eR).

Pour une rare fois, les Lions ont entamé leur parcours avec deux défaites consécutives. La première aux mains des Patriotes de Montréal par la marque de 3-1 et la seconde face à Ottawa par un score de 5-4 en fusillade.

Pour la suite, les vétérans n’ont jamais regardé derrière. La chimie s’est développée et la magie a opéré. Ils ont terminé la ronde préliminaire en infligeant un revers de 6-1 à l’équipe de Bagotville. En demi-finale, ils ont pris leur revanche sur Montréal avec une convaincante victoire de 9-1. Gonflés à bloc, les Lions se sont amenés en finale avec la rage de vaincre. Malheureusement pour eux, les représentants d’Ottawa ont écopé, devant baisser pavillon par une marque finale de 6-4.

«Je suis entièrement satisfait du travail de mes gars. La progression, l’acharnement de tous et le respect du plan de match sont ce qui a fait la différence dans ce tournoi», comment l’Adj Simard.

Pour lui, c’est maintenant l’heure de préparer son équipe à faire face à l’adversité du Championnat national, du 18 au 23 février à Borden. Il pourra également compter sur le recrutement de deux excellents joueurs ayant joué pour Montréal et Bagotville. 

<< Retour à la page d'accueil