Escalade sur glace Sans limites : «Ça me redonne la joie de vivre»

Agrandir l'image Un groupe de sept membres de Sans limites, , accompagnés d'instructeurs, ont fait de l’escalade sur glace, le 10 mars, au Parc de la Chute-Montmorency. Photo : Simon Leblanc, Adsum

Par Simon Leblanc, journal Adsum

Sorti des Forces armées canadiennes (FAC) en 2006 pour des raisons médicales, le caporal à la retraite Alain Carrière, fort de 21 ans de carrière militaire, participait pour une quatrième fois à une activité organisée par Sans limites.

Il était l’un des sept participants à l’activité d’escalade sur glace organisée par le programme au Parc de la Chute-Montmorency, le 10 mars. «À chaque fois que je sors avec Sans limites, pour moi, c’est une sensation exceptionnelle. Ça me motive à refaire des activités extérieures pour retrouver la camaraderie. Ça me redonne la joie de vivre», affirme avec beaucoup d’émotion le Cpl (ret.) Carrière.

Ce sentiment était partagé par les sept autres vétérans et militaires qui s’étaient déplacés pour l’événement. C’est également la raison pour laquelle le coordonnateur de Sans limites pour la région du Québec, adjudant Marcel Nadeau, et la coordonnatrice du programme pour l’Atlantique, adjudant Séphanie Cyr, ont uni leurs efforts pour mettre en place cette journée exceptionnelle partagée par des gens de l’Atlantique, de l’Outaouais et de Québec.

«Ce genre d’événement permet aux participants de revivre l’esprit de famille qu’ils pouvaient retrouver lors de leur service dans l’armée. Ça leur fait penser aux bons moments qu’ils ont vécus dans leur carrière», précise l’Adj Nadeau.

Ce premier événement d’escalade sur glace au Québec, tout comme les autres activités organisées par Sans limites, a pour objectif de faire connaître une nouvelle activité aux membres de Sans limites, de les rendre plus actifs, de les sortir de l’isolement et de favoriser la création d’un réseau de contacts. C’est en plein ce qu’a vécu le Cpl (ret.) Alain Carrière qui, grâce à Sans limites, a pu se créer un groupe de confrères pour pratiquer l’escalade et d’autres activités extérieures.

«Il faut encourager les gens à participer aux activités de Sans limites. Ça peut être difficile de faire le premier pas. Moi-même, j’ai eu de la misère, mais je ne regrette pas de l’avoir fait. Ici, il n’y a pas de jugement. On est là pour s’amuser, s’encourager et avoir un sourire au visage. Je recommande aux autres de participer», confie M. Carrière. 

Un événement par mois

Ce n’est d’ailleurs par les occasions qui manquent. Sans limites organise un événement par mois dans chaque région. Les coordonnateurs invitent les militaires blessés ou malades à participer.

De plus, la boîte à suggestions est ouverte. Adj Nadeau et Adj Cyr précisent qu’il est possible pour les membres de proposer des idées d’activités et ils s’occuperont de l’organiser.

Créé en 2007, Sans limites est un programme des FAC qui appuie les militaires actifs et les vétérans pour les aider à surmonter leurs maladies ou blessures physiques ou mentales grâce à l’activité physique et le sport. Plus de 2200 membres malades ou blessés ont bénéficié du programme depuis sa création.

<< Retour à la page d'accueil