Marc Caron quitte la tête haute après 39 ans de service

Agrandir l'image Le Col Sébastien Bouchard, commandant du GS 2 div CA, a remis à M. Caron une plaque signée par la premier ministre du Canada, Justin Trudeau. Photo - Simon Leblanc, Adsum

Par Simon Leblanc, journal Adsum

À 8 heures le matin du 29 avril, Marc Caron, du Service des incendies de la Base Valcartier, enlèvera son uniforme de pompier. En effet, après 39 ans de loyaux services, le pompier accrochera sa lance d’incendie.

«J’ai eu une belle carrière. Je ne pouvais pas rêver à de meilleures conditions pour terminer mon service. Je quitte une belle équipe et je suis content de ce que j’ai accompli», affirme le doyen des pompiers de la Base Valcartier.

Le 20 avril, ses confrères s’étaient réunis pour une cérémonie de reconnaissance soulignant la longévité de son service et son dévouement au sein du Service des incendies de la Base Valcartier. Ils lui ont réservé la surprise à son retour d’un appel d’urgence. «C’est une belle surprise. Je ne m’y attendais pas», a confié M. Caron au journal, lui qui arrive en deuxième position en nombre d’années de service parmi les pompiers qui ont fait carrière au sein des Forces armées canadiennes.

Pour l’occasion, le commandant du Groupe de soutien de la 2e Division du Canada, colonel Sébastien Bouchard, et le commandant du Service des opérations (Svc Ops), lieutenant-colonel François Chamberland, étaient sur place. Le Col Bouchard a remis au futur retraité une plaque signée par la premier ministre du Canada, Justin Trudeau. Il peut y lire l’inscription suivante : «À l’occasion de votre retraite de la fonction publique, j’aimerais vous remercier au nom du gouvernement et des citoyens du Canada pour ces 39 années de loyaux services et vous présenter nos meilleurs vœux.» Quant au Lcol Chamberland, il lui a remis la pièce du commandant du Svc Ops pour un rendement exceptionnel.  

«On perd une bibliothèque. Vous emmenez avec vous un énorme bagage d’expérience. Vous avez mon plus grand respect. Le travail que vous avez accompli est énorme», a déclaré le Col Bouchard à M. Caron.  

Heureusement, les connaissances de Marc Caron ne seront pas perdues. Depuis quelques années, il a pu faire profiter de son expérience des plus jeunes qui prendront la relève.

«On est choyé d’avoir du personnel comme M. Caron qui ont dédié leur vie à la sécurité de la base. On ne réalise pas à quel point ces personnes-là font une différence. Les pompiers de la Base Valcartier sont entraînés dans les meilleures conditions et sont prêts à répondre à toutes les situations», ajoute le Col Bouchard. 

Marc Caron, diplômé de l’école des pompiers de Saint-Maxime, connue aujourd’hui sous le nom d’Institut de protection contre les incendies du Québec, a été engagé à Valcartier comme pompier temporaire le 25 avril 1978. Le 3 mai 1984, il obtenait un poste permanent. Au cours de sa carrière, il a travaillé pour tous les pelotons et a pris part à plusieurs projets, dont ceux-ci : l’aménagement de la salle d’entretien des extincteurs, l’aménagement et la conception du musée des pompiers et la planification annuelle de la journée des étudiants du Campus Notre-Dame-de-Foy (CNDF). Il continuera d’ailleurs à s’impliquer au CNDF en tant que technicien pompier pour aider à forger la relève.

Toute sa carrière, Marc Caron a été reconnu comme une personne perfectionniste et très professionnelle. C’est donc avec la tête haute qu’il part, et ce, peu de temps après avoir affronté les flammes qui ont détruit le chalet du lac du Père (voir ci-dessous texte).

<< Retour à la page d'accueil