Inondations au Québec : 1650 militaires de la 2e Division du Canada prêtent secours aux sinistrés

Agrandir l'image Des réservistes du 34e Groupe-brigade du Canada sont également venus prêter main-forte aux autorités civiles. Photo - Cplc Julie Turcotte, 34 GBC

Par Simon Leblanc, journal Adsum

Le vendredi 5 mai, la situation des inondations au Québec a atteint un point critique. À la demande du gouvernement du Québec, plus de 400 militaires de l’unité d’intervention immédiate (UII) de la Base Valcartier ont rapidement été déployés pour venir en aide aux autorités civiles. Le 8 mai, ce nombre a grimpé à 1650 soldats, dont environ 1400 de Valcartier, se répartissant dans le corridor Gatineau – Trois-Rivières.

Le rôle de l’UII : avoir une équipe multidisciplinaire prête à intervenir en situation de crise en appui aux autorités civiles. Les militaires sont aptes au combat, polyvalents et prêts à se déployer n’importe où afin de protéger les intérêts des Canadiens et Canadiennes.

Ainsi, depuis le 5 mai, les militaires se sont ajoutés aux 200 policiers de la Sûreté du Québec pour tenter de convaincre les citoyens de quitter leur domicile et protéger les lieux 24 heures sur 24. Plus de 15 bateaux pneumatiques sont sur place pour aider à déplacer les gens et des ensacheuses permettent de remplir davantage de sacs de sable pour créer des digues. Les militaires surveillent également celles déjà en place en plus des infrastructures critiques. Des véhicules blindés permettent de passer dans des endroits moins accessibles. Des intervenants psychosociaux sont accompagnés par les militaires pour rencontrer les citoyens qui en ont besoin.

L’Armée canadienne reste en place jusqu’à nouvel ordre entre les secteurs de Gatineau et de Rigaud, dans la grande région de Montréal-Laval et dans la région de Trois-Rivières et de Nicolet sur la Rive-Sud.

Au moment d'écrire ces lignes, les inondations touchaient 146 municipalités au Québec. Plus de 400 routes étaient affectées, 1500 personnes avaient été évacuées et 2426 résidences étaient inondées.

 

 

<< Retour à la page d'accueil