Criée d'automne au profit de la Fondation du Centre de la Famille Valcartier

Agrandir l'image Les distingués invités et partenaires de la Criée d’automne prennent la pose. De gauche à droite : Jean-Yves Duclos, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, François Blais, ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, contre-a

Par Édouard Dufour, Journal Adsum

La Fondation du Centre de la Famille Valcartier (CFV) a coordonné avec brio la tenue de la neuvième édition de la Criée d'automne, le 28 octobre. Plus de 700 invités du domaine militaire, des affaires et de la politique se sont réunis pour contribuer à la cause des familles des militaires, établissant un nouveau record d’aide amassée de 624 600 $.

La totalité des sommes recueillies lors de la Criée d’automne 2017 servira à offrir des programmes spécifiques à la communauté militaire. Dany St-Laurent, directeur des communications et des partenariats au CFV, explique que ces sommes permettront de bonifier l’offre existante. Il mentionne, à titre d’exemple, «l’embauche d’une intervenante pivot pour orienter vers les bons services la clientèle aux prises avec des problématiques psychosociales».

Mme Marie-Josée Laflamme, présidente du CA de la Fondation du CFV, se réjouit du déroulement de l'événement et de la générosité des invités. «La popularité de la Criée d'automne, édition après édition, nous prouve bien une chose : l'ensemble de la communauté civile, d’affaires et militaire de l'Est-du-Québec partage et reflète des valeurs communes. La Fondation est choyée de compter parmi ses donateurs des gens aussi engagés», a-t-elle mentionné. Une cinquantaine d’employés du CFV, ainsi qu’une centaine de bénévoles ont contribué au succès de cette soirée.

Les encans

Lors de l’encan silencieux, une cinquantaine d’objets de confection artisanale, dont plusieurs peintures, était mise aux enchères. Une nouveauté cette année, cet encan s’est aussi déroulé en ligne. Grâce à leur appareil mobile, les gens pouvaient miser et renchérir, jusqu’à une semaine à l’avance, pour obtenir l’article convoité. Aux dires des organisateurs, cette initiative a permis d’augmenter considérablement les fonds récoltés pour la cause de la fondation du CFV.

Par ailleurs, Dany St-Laurent explique que ce sont les prix permettant aux gens d’avoir accès à l’environnement militaire qui ont attiré le plus de mises, lors de l’encan crié. Il témoigne que deux paires d’entreprises se sont livrées «une solide bataille de surenchères» afin d’obtenir la chance de côtoyer, lors d’une visite au quartier général du 5eGroupe-brigade mécanisé du Canada (5 GBMC), son commandant, colonel Stéphane Boivin, et de rencontrer le brigadier-général Hercule Gosselin, commandant de la 2e Division du Canada et de la Force opérationnelle interarmées (Est), dans le cadre d’une conférence. Au final, «les deux hommes ont généreusement accepté de participer deux fois plutôt qu’une à ces activités, afin de permettre de doubler les montants recueillis», mentionne Dany St-Laurent.

La force d’un réseau

Le Centre de la Famille Valcartier, un organisme à but non lucratif, emploie plus de

45 civils et relève d’un conseil d’administration formé de 12 administrateurs, dont 51 % sont des conjointes ou des membres de familles militaires. En collaboration avec les autorités de la Base Valcartier, il offre de l’accompagnement et des services aux familles de la communauté militaire répartie dans l’Est-du-Québec, la Mauricie et le Bas-du-Fleuve. 

<< Retour à la page d'accueil