Cuisine de la Base Valcartier : plus que quelques semaines avant le grand dévoilement

Agrandir l'image La nouvelle cuisine propose un environnement épuré, des équipements neufs et un éclairage abondant.

Par Édouard Dufour, +adsum@forces.gc.ca

Au terme d’une année et demie de travaux intensifs visant la refonte intégrale de la cuisine de la Base Valcartier (bât. 505), celle-ci ouvrira ses portes en janvier. Retour sur ce projet de grande ampleur.

«Après trois déménagements en à peine 14 mois, le personnel de la cuisine est très fébrile. Le moral des employés de la cuisine a toujours été relativement très élevé. Notre équipe s’est montrée résiliente et la qualité du service n’a jamais diminué au cours de cette période», explique le capitaine Geneviève Thibeault, membre du Service d’alimentation (Svc Alim) de la Base Valcartier.

Le Capt Thibeault ajoute que le personnel de la cuisine a dû s’adapter «de manière incroyable» au défi que représentait de travailler temporairement dans le bâtiment 510, un endroit à l’espace de travail restreint et où «la bulle de chacun a été rapetissée».

Les améliorations à la cuisine sont majeures et représentent un investissement de près de 5,2 millions de dollars. Les planchers, les murs, les plafonds, la ventilation et l’ensemble du système électrique de la cuisine, un bâtiment construit il y a plus d’une cinquantaine d’années, ont été complètement refaits.

L’ajout de deux plaques à induction, d’un nouveau four totalement automatisé et programmable, d’un refroidisseur ultra rapide et de plusieurs tables de travail ajustables selon la taille des employés ne sont que quelques-unes des nouvelles dotations de la cuisine.

«Nous avons aussi reçu un nouveau four à pâtisserie rotatif. Il est muni d’une plaque tournante de 360 degrés qui permet d’appliquer de manière uniforme de la vapeur et de la chaleur sur les croissants et les chocolatines, ce qui donne un résultat de cuisson impeccable!», détaille l’adjudant-maître Éric Joly, membre du Svc Alim de la Base Valcartier et l’un des coordonnateurs des travaux de la cuisine.

Quatre tables réfrigérées permettront aussi aux cuisiniers d’économiser du temps et de l’énergie en leur évitant de devoir se rendre jusqu’au congélateur principal de la cuisine pour obtenir les aliments nécessaires à la confection de certains plats. «Notre personnel est âgé entre 20 et 65 ans. Il est primordial de lui porter certaines attentions particulières», souligne le Capt Thibeault.

«La cuisine de la Base sera maintenant prête à faire face à n’importe quel «désastre naturel» ou presque. Avec le personnel requis, en période de grande demande, nous pourrons maintenant produire 2000 repas sans broncher!» affirme l’Adjum Joly concernant la capacité de production augmentée de la cuisine. En temps normal, la centaine d’employés qui y travaillent produit en moyenne de 400 à 700 repas par jour.

Les salles de bain du bâtiment ont été entièrement rénovées et équipées de lavabos complètement automatisés. Les usagers de la salle à manger retrouveront le même type de lavabos dans un corridor et pourront ainsi se laver les mains sans avoir à passer par la salle de bain. Ces petits changements favoriseront une plus grande salubrité des lieux.

Les usagers de la cuisine verront apparaître un tout nouveau système d’affichage du menu au-dessus du comptoir de service, grâce à l’installation d’une dizaine de nouveaux écrans plats. Chacune des quatre sections de la salle à manger sera dotée d’un téléviseur de grande dimension et d’un système de son de bonne qualité.

Délais

L’ouverture de la cuisine, initialement prévue à l’automne, a été repoussée de quelques semaines. «De faibles quantités d’amiante ont été trouvées lors des travaux, ce qui a causé des délais et des vérifications supplémentaires», souligne le Capt Thibeault. Celle-ci ajoute que de la plomberie datant des années 1970 a été découverte en dessous des planchers, ce qui a entraîné des travaux additionnels et, par le fait même, la rénovation complète du vestiaire alloué au personnel féminin des cuisines.

La demande énergétique supplémentaire des nouveaux équipements de la cuisine a aussi nécessité le remplacement de plusieurs panneaux électriques. Les travaux permettront d’augmenter d’une vingtaine d’années la durée de vie utile de la cuisine du bâtiment 505. Advenant la construction d’un nouveau bâtiment, les nouveaux équipements de la cuisine seront tous transférables.

Invitation à tous pour l’inauguration de la cuisine rénovée et améliorée au retour du congé des fêtes.

<< Retour à la page d'accueil