Près de 400 artilleurs s’entraînent à Valcartier

Agrandir l'image Plus de 2000 tirs d’artillerie ont été faits à l’aide des 14 canons utilisés lors de l’exercice BOMBARDE BORDÉE, du 23 au 29 novembre. Photo - Bdr Edwin Hernandez-Moscoso, 5 RALC

Par Simon Leblanc, journal Adsum

Pendant une semaine, du 23 au 29 novembre, un nombre impressionnant d’artilleurs des Forces armées canadiennes (FAC) maintenaient leurs compétences dans les secteurs d’entraînement de la Base Valcartier à l’occasion de l’exercice annuel BOMBARDE BORDÉE.

Au total, près de 2000 obus d’artillerie ont été tirés par environ 400 membres de l’artillerie provenant du 5e Régiment d'artillerie légère du Canada (5 RALC) et d’unités de la Réserve.

BOMBARDE BORDÉE, un exercice à volet multiple, était composé de différents cours de confirmation de l’école régimentaire d’artillerie. L’un des officiers responsables, capitaine Patrick Lanouette, du 5 RALC, en énumère quelques-uns : cours de poste d’observation; cours de perfectionnement du Centre d’instruction de la 2e Division pour les artilleurs qui viennent de joindre le métier; cours d’acquisition d’objectifs; et la conclusion à Valcartier, avec l’aide du 5 RALC, d’un cours d’acquisition d’objectifs des officiers d’artillerie de l’École nationale de Gagetown qui confirmaient leurs tirs.

Pendant ces cinq premiers jours, la majorité des artilleurs du 5 RALC s’entraînaient quant à eux en vue des activités du 28 et 29 novembre, jours clés de l’exercice BOMBARDE BORDÉE.

Lors de cette fin de semaine, le 5 RALC recevait les trois unités d’artillerie francophone de la Réserve des FAC en vue de faire du mentorat pour former adéquatement les artilleurs de demain. En effet, le 6e Régiment d’artillerie de campagne (6 RAC), le 62e Régiment d’artillerie de campagne et le 2e Régiment d’artillerie de campagne se sont fait donner différents objectifs à remplir aux niveaux de batterie et d’unité au cours de la journée du samedi et au niveau de régiment le dimanche. Ils ont également pris part à des missions de tirs régimentaires à cinq unités de tir. «Ce fut un moment assez exceptionnel. Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas vu autant de personnes tirer en même temps lors d’un exercice», remarque le Capt Lanouette.   

Afin de mettre un peu de piquant, les membres du 5 RALC se sont adonnés à une petite compétition amicale de tir à vue aux mortiers de 81 mm, le samedi au matin. Ils ont jumelé le jeu avec un champ de tir de défense locale.

Également, aux petites heures du matin, les artilleurs se sont pratiqués aux tirs d’harcèlement. En temps de guerre, ce genre d’action sert à déranger l’ennemi dans un moment habituellement calme.

Au total, 14 canons étaient utilisés, soit quatre M777 de 155 mm et dix C3 de 105 mm.

Un premier tir hors base

Pour la première fois dans le cadre de l’exercice BOMBARDE BORDÉE, le 5 RALC a effectué un tir hors base.

La batterie X, qui est actuellement en haute disponibilité dans le cadre de la Force opérationnelle 1-15, s’est déployée au nord de Saint-Raymond, dans Portneuf, afin de tirer un obus dans une zone d’impact des secteurs d’entraînement de la Base Valcartier.

«Les gars ont beaucoup aimé cette expérience qui est plutôt rare au 5 RALC. Ce genre de tir représente un excellent défi de logistique pour l’état-major», précise le Capt Lanouette. Pour que ce tir en provenance des secteurs civils soit possible, les dirigeants du 5 RALC devaient demander la permission du gouvernement fédéral, car le terrain d’action appartenait au ministère des Ressources naturelles du Canada. 

Le lieutenant-général (ret) Roméo Dallaire tire sa révérence

Comme la tradition l’indique, les artilleurs qui quittent l’artillerie ont droit de tirer un dernier coup de canon.

C’est ce qu’a fait un ancien commandant du 5 RALC, le Lgén Roméo Dallaire, alors qu’il s’apprête à quitter ses fonctions de lieutenant-colonel honoraire du 6 RAC. Dix autres anciens artilleurs de Valcartier ont également eu cet honneur au terme de l’exercice BOMBARDE BORDÉE.


 

<< Retour à la page d'accueil